Bas de page

La mission et cadre d'emploi.

La mission était redoutable dans sa simplicité, les unités de lancement devaient être capables de délivrer l'arme nucléaire appropriée (selon la puissance de la charge) à l'endroit et à l'heure fixée par le chef interarmes, la Division constituant le cadre et le niveau d'emploi des unités Honst-John.

De la Mission et du Cadre d'emploi découlaient directement les qualités que devaient posséder les formations Honest-John.

Tout d'abord elles devaient pouvoir garantir la précision dans le tir: nécessité d'une bonne topographie et du calcul exact des éléments de tir. Précision d'autant plus importante que chaque tir était unique.

Ensuite elles étaient tenues de tirer les armes avec une Exactitude rigoureuse dans le temps sous peine de ne pas obtenir les résultats escomptés par le chef interarmes et même de mettre en cause gravement la sécurité des troupes amies. Cette exactitude était obtenue par la livraison des roquettes à la rampe dans des délais suffisants pour exécuter le chargement et la séquence de tir.

Le schéma suivant montre le déploiement des équipes du régiment H.J. sur le terrain. Les équipes sont dispersées sur une zone large de 15 à 40 kilomètres et profonde de 20 à 30 kilomètres.
Relevons une erreur et une ambiguïté dans ce schéma, le convoi ne pouvait organiquement se diviser en deux mais livrait successivement les deux SML, comme on pourrait le penser le convoi n'était pas lié à l'échelon régimentaire mais se déplaçait entre le dépôt arrière d'armes et la zone régimentaire.

Haut de page


[Page précédente][Page suivante]